EnglishFrenchGermanItalianPortugueseSpanish

Land-Art

L'Art contemporain dans la Vallée

Dans les paysages sauvages de ce massif bas-alpin, des artistes de renommée internationale ont créé dans la nature des oeuvres étroitement liées aux spécificités du territoire (naturelles, historiques, culturelles, sociales….) en s’inspirant des lieux pour exprimer leur art .

Le musée Gassendi est le moteur de cette initiative par l’installation d’oeuvres contemporaine en extérieur.  Depuis 1995 il se déploie sur le territoire de la Réserve Géologique de Haute Provence sur un espace protégé de 2300 Km²

Remerciements à Nadine Gomez conservatrice du musée Gassendi, qui nous permet d’allier le plaisir de la marche et la rencontre de nombreux artistes, depuis notre gîte le « galabre » ou notre chambre d’hôtes « lavande », à commencer par Andy Goldsworthy.   Et de nombreux atriste comme: Herman de Vries, Paul-armand Gette, Richard Nonas, Mark Dion Joan, Fondecuberta, Stephane Bérard, Trevor Goult …etc…

l’association « Art en chemin«  vous fait découvrir à la journée ou en séjour « étoile » ou « itinérance »

Andy Goldsworthy

Reliant trois Sentinelles (cairns en pierre sèche réalisés par l’artiste au cœur de trois vallées), « Refuges d’Art est un  itinéraire pédestre d’une dixaine de jours (150Km) imaginé par Andy Goldsworthy dans le pays Dignois. Il  emprunte d’anciens chemins et croise les traces d’une vie agricole autrefois intense. Andy Goldsworthy a souhaité ponctuer ce parcours de refuges, d’anciens habitats en ruine appartenant au petit patrimoine rural non-protégé (chapelles, fermes, jas…) qui ont été restaurés pour abriter les randonneurs le temps d’une halte ou d’une nuit. Une sculpture conçue spécifiquement dans chacun de ces sites fait désormais partie intégrante du bâti.  remerciement à Jean-pierre Brovelli,  accompagnateur  dans nos montagnes, partenaire du projet depuis l’origine il intervient dans la définition des parcours. 

Le territoire Dignois dispose désormais de la plus vaste collection au monde des œuvres d’Andy Goldsworthy réunies dans un même espace, un espace public que chacun est invité à arpenter. Loin d’une approche « boulimique » de la culture, Refuge d’Art se découvre au fil des jours, au rythme souvent d’un refuge ou d’une Sentinelle par journée de marche. vous pourrez tous les  visiter « en étoile » depuis notre gite « le galable » ou notre chambre d’hôtes « lavande »

Mon avis personel : « Andy Goldsworthy est un artiste qui a beaucoup travaillé l’art « éphémère »  mais en arrivant dans le pays Dignois , là ou l’on parle en millions d’années ses oeuvres « en dure » restent éphémères » .

Herman Devries

Herman de Vries est né en 1931 à Alkmaar, aux Pays-Bas, vit et travaille à Eschenau, en Allemagne.

Le travail d’Herman de Vries a toujours été étroitement lié à la contemplation de la nature. Abandonnant progressivement son métier de naturaliste pour se consacrer à l’art, Herman de Vries s’applique à démontrer dans son travail l’universalité du paysage et la réalité primaire de la nature. Le regard qu’il porte sur le monde est fortement influencé par la philosophie orientale (notamment bouddhiste et Hindouiste),  la « nature est art », dit-il, car elle est création perpétuelle.

Les traces sont de petits textes qu’herman de vries laisse derrière lui, dans le paysage tels des « fragment de philosophies ». Ces textes ne sont pas sans raison dans la nature, dans la forêt, dans un lieu sauvage, il y a une relation d’un lieu à un autre. Les textes sont gravés dans la pierre et les caractères n’ont que 2,5 à 4 cm de hauteur. Ils sont répartis discrètement sur un territoire d’environs 2000 km² autour de Digne.

Les points sont discrètement placés en relation avec le paysage. Selon l’artiste « le point spatial est une place pour un argument. » Point spatial, point de départ, point de vue, point de repère, point dans le continu… depuis notre gîte le « galabre » ou notre chambre d’hôtes « lavande » vous pourrez visiter les plus jolis à mon gout!…

Musée promenade & Le Géoparc de Haute Provence

 

Partez à la rencontre des papillons, déambulez simplement ou venez vous instruire sur l’histoire géologique de la région ou le réseau mondial des UNESCO Géoparcs.

Des artistes de renommée internationale y ont puisé leur inspiration tels Andy Goldsworthy, Joan Fontcuberta, Sylvie Bussières, Agathe Larpent. Espace de déambulation, de création, dominant Digne du haut de son piton de tuf, il plonge le visiteur dans un univers feutré qui conduit doucement au cœur de la mémoire de la Terre…
Dans les salles d’exposition du musée, ce sont les 300 derniers millions d’années d’histoire de la Terre qui défilent sous nos yeux…

En des temps lointains, l’océan alpin recouvrait la région. Des aquariums marins tropicaux illustrent ce souvenir en faisant revivre côte à côte des espèces vivantes colorées et des fossiles de pierre dont Ammonites et Ichtyosaures sont les rois. Un film raconte l’histoire des paysages de la région et leur évolution, les grands bouleversements que la Terre a connus. Il permet à chacun de prendre conscience de l’extraordinaire richesse de ce territoire.

Jardin japonais
À découvrir dans le parc du Musée-Promenade : le jardin japonais de Kamaïshi. D’inspiration japonaise, ce jardin a été conçu en hommage au jumelage des villes de Digne et de Kamaïshi autour du thème de « l’Homme et ses saisons ».  (rampe d’accès pour les personnes à mobilité réduite).

Le Sentier des papillons
Entre les cascades et les restanques aménagées spécialement pour accueillir les plantes favorites – ou exclusives – des papillons ou de leurs chenilles, dans ce milieu particulier à la limite du climat méditerranéen et alpin, plus de 139 espèces de papillons de jour évoluent librement et peuvent être observées du printemps à l’automne.

le V.I.A.P.A.C

Projet d’envergure européenne, VIAPAC – Route de l’art contemporain relie les villes de Digne-les-Bains, en France, à Caraglio, en Italie, grâce aux œuvres de douze artistes contemporains. Les œuvres de cette Route, toutes réalisées spécifiquement pour les lieux sur lesquels elles sont implantées (sites naturels, édifices patrimoniaux), sont de véritables clés de lecture pour comprendre de manière originale l’identité de ce territoire bas-alpin.
La Réserve naturelle géologique de Haute-Provence, en partenariat avec le Conseil général des Alpes de Haute-Provence, la Région Piémont et l’association culturelle Marcovaldo, ont développé la route de l’art contemporain, projet VIAPAC, entre Digne et Caraglio (Italie).
Ce projet se singularise par la commande d’œuvres pérennes le long d’un itinéraire routier (D900)et (D900A) passant par les Clues de Barles, le col Saint-Jean, le col de Larche et créant ainsi une route de l’art contemporain afin de contribuer au développement touristique et culturel entre la France et l’Italie. le départ peu se faire à la Robine depuis notre gîte le « galabre » ou notre chambre d’hôtes « lavande »

de Digne à Caraglio: Paul-Armand Gette, Joan Fondecuberta, Richar Nonas, Stéphane Bérard, Mark Dion, Jean luc Vilmouth, David Renaud, (pour la France)   et   David March, Paolo Grassino, Pavel Schmidt, Victor Gonzales Lopez, Pascal Bernier,  (pour l’Italie) .